AVANT DE VOUS QUITTER

     Eh oui, qu'est-ce que vous croyez ? Je viens d'avoir 85 ans en avril. Depuis 2014 toutes les portes des séminaires scientifiques sont fermées à double tour. Huit années se sont écoulées sans le moindre écho de nos travaux au sein d'une communauté scientifique plus occupée à conserver ses privilèges, à s'entre-octroyer prix et médailles, peuplée de gens dont pas un seul ne laissera l'ombre d'une souvenir dans l'histoire des sciences, qui se réclament de pseudo-travaux qui sont autant de châteaux de cartes. Il me reste peu d'années de vie pour réussir à trouver ceux qui pourront prendre la suite, en France ou à l'étranger. C'est bien là le seul but que je poursuis. 

En attendant je vais faire comme  pour les bandes dessinées d'Anselme Lanturlu : mettre tout ce que j'ai produit en téléchargeable gratuit.

2022-04-18 : Carnets de voyages

Fichiers audio

Nouvelles

Page Créé le 31 mars 2011.


18 avril  2022 : Je crée un dossier "CARNETS DE VOYAGES". 

11 avril  2022 : J'ai mis en ligne une nouvelle vidéo, qui montre comment des membres de la communauté scientifique , pour éviter,   comme le fait l'académicien Thibaud Damour, de faire face à des travaux qui les dérangent, choisissent de me présenter à d'autres membres de cette communauté, comme un malade mental. LIEN

31 mars 2022 :

- LES TROUS NOIRS N'EXISTENT PAS, version light , 1 h 20

 - JANUS 22-9 : LES TROUS NOIRS N'EXISTENT PAS. A leur place, des objets subcritiques , les PLUGSTARS. 5 h 20, pour niveaux maths spé.

  Il y a  dans ces deux vidéos, en ligne depuis décembre 2021 et janvier 2022, mille fois de quoi faire réagir les scientifiques et les journalistes scientifiques. Mais, réactions : néant.

Seul évènement journalistique : un interview de 25 minutes dans France-Soir LIEN.

   Je sais bien que les gens ont pas mal de soucis du quotidien en tête et que l'époque ne s'y prête guère. Mais actuellement, avec 35 vidéos Janus en ligne (18 mois de travail à plein temps) plus ces deux vidéos montrant que le modèle du trou noir est mathématiquement et physiquement incohérent, je ne ne vois pas ce que je pourrais faire de plus. J'ai tendance à me dire que si quelque chose devait bouger, cela émergerait des USA, qui sont "le pays du pire comme du meilleur".  Il y a quelques mois un type, qui était venu enregistrer chez moi deux interviews, l'une pour un public franco-français et l'autre visant les Etats-Unis m'a téléphoné :

- Je m'apprétais, comme je suis bilingue, à réaliser le doublage de votre interview et à vous envoyer une adresse à laquelle vous puissiez avoir accès à celle-ci, pour que vous puissiez m'envoyer les images qui seraient de nature à l'illustrer. J'ai alors appelé un contact aux USA qui m'a dit " Ne te mêle pas des histoires de J.P.Petit, cela ne pourra te rapporter que des ennuis. Ici, des consignes très strictes ont été passées, venant de haut,  pour que personne ne donne écho à ses travaux".

   Je ne fais que rendre compte de cet échange.

Il reste que l'audience de mes vidéos, outre Atlantique et en général à l'étranger (en dépit de sous-titrages en anglais et de doublages en plusieurs langues),  reste quasi-inexistante. 0,5 % aux USA (!...).

  Dans la communauté scientifique française, personne ne moufte, alors que je casse leur unique jouet, leur fétiche : le trou noir. Ils sont lamentables.  Le MUR DU SILENCE reste leur dernière stratégie de défense, y compris à l'Académie des Sciences. Les revues de vulgarisation continuent d'étaler les "non-nouveautés". Le petit Rovelli, dans Science et Avenir, après nous avoir vendu la "mousse de spins", les "étoiles de Planck" et "la gravité avec rebond", nous explique que "les fontaines blanches pourraient constituer des contributions à la matière sombre : Si ma tante en avait, ça serait mon oncle ... Tout cela est nul à chier. Est-ce que vous vous en rendez compte ? Vous n'en avez pas marre de ces discours qui se conjuguent au conditionnel ? " serait, pourrait, expliquerait ..."  Barrau, n'ayant rien à proposer, rien à vendre, après avoir revendiqué une cosmologie sans observation, axée sur l'étude d'un "Multivers", se recycle dans l'écologie, le réchauffement climatique, la défense des espèces animales. Luminet de Riazuelo s'accrochent à leur seule production scientifique, dans toute leur carrière : des "images de trous noirs".

 Roland Lehoucq continue de se présenter comme "spécialiste de Topologie Cosmique", sans aucune contribution à la clé.

Damour a empoché son prix de 700.000 euros, une attribution qui est décrite comme sa "consécration". Françoise Combes, fière de ses 1000 publications scietifiques,  entretient l'espoir que, grâce à la moisson de données issues de nouveaux instruments, "quelqu'un aura enfin une idée".

    Etienne Klein, qui détient la clé du progrès scientifique,  ressort ses vieux sketches. Comment c'était avant le Big Bang ? Pourquoi le temps s'écoule-t-il ? A quoi pensait Einstein quand il a inventé la relativité?  Avec Barrau tous deux s'interrogent gravement sur l'avenir de la science. Le blablatron tourne à plein régime.

Qu'est-ce qu'on s'emmerde dans ce monde scientifique ! 

  Je viens d'avoir la maison d'édition Tredaniel au téléphone. La sortie de mon  livre "Recherche Scientifique, un naufrage mondial" est prévue pour le 5 mai.

 Mais les éditeurs sont plus des poids à traîner que des collaborateurs. J'ai entrepris de mettre en téléchargeable gratuit différents manuscrits, abondemment illustrés. Voilà les deux premiers :

- MEMOIRES D'UN GARNEMENT   LIEN

- LE LIVRE DE LA JUNGLE SOUS-MARINE  LIEN

1° avril 2022 : Audio : "PRISE D'OTAGES" LIEN : Avant mon départ en retraite j'avais enregistré ce sketch en audio (je fais toutes les voix). Pascaline Mousaka est en fait une astrophysicienne d'origine grecque, Evangelina Athanassoula, recrutée par le Cnrs à l'observatoire de Marseille. Pionnière dans les simulations numériques axées sur la dynamique galactique et la modélisation de la structure spirale. Record absolu d'absence de résultats scientifiques.